Mon chien Stupide

Publié le par Guillaume

Présentation de l'oeuvre :

       Quand on m'a parlé de ce bouquin, j'étais saoul et mon interlocuteur aussi, alors je ne me rappelle plus très bien des raisons qui m'ont poussé à le lui emprunter.

C'est l'histoire d'un écrivain-scénariste quinquagénaire vivant en Amérique, engoncé dans une vie qui ne lui convient plus et tourmenté par un terrible sentiment d'échec quand il regarde ce qu'il a accompli. Marié et devant encore nourrir et loger ses quatre gosses pourtant grands,  il ne rêve que d'évasion et de liberté, mais il est enchainé, emprisonné dans sa maison familiale.
Incapable de réécrire quelquechose de correct, il vit avec sa femme qui ne le comprend plus et ses gamins qui semblent s'entêter à tout faire de travers.

Mais un beau jour, alors qu'il rentre chez lui, il découvre dans son jardin un énorme chien étrange, au désordre psycologique certain.
Dans la vie, Henry le scénariste a une passion parmi d'autres : les chiens. Son dernier animal en date, un Bull-Terrier, est mort il y a des années et après bien des hésitations et négociations avec sa famille, le chien errant finira par rester, non sans bouleverser le train-train habituel de la maisonnée... En bien ou en mal ?

Mon avis :

          Selon le quatrième de couverture, la lecture de ce bouquin est censée chasser les idées noires et rendre le sourire. J'en ai terminé la lecture un brin déprimé en ce qui me concerne, mais j'ai passé un agréable moment.

L'histoire est très touchante, et m'a assez affecté, sans doute du fait que certaines scènes auraient pu m'arriver. Le scénario est simple mais efficace, on se sent concerné par la vie de ce pauvre écrivain et on en vient à le plaindre, même si il habite une grande propriété dans un quartier chic
Le fameux chien, Stupide, a une place particulière dans le livre, il oscille entre la place de personnage secondaire et principal, mais c'est en tout cas de lui que tout part. Il est le déclic qui va peu à peu changer la vie d'Henry, comme si il attendait un signe ou quelque chose pour débloquer sa situation. Stupide ajoute un côté décallé au récit réaliste d'une famille somme toute ordinaire : imprévisibe et déjanté, son grand passe temps et de tenter de sodomiser tout ce qui lui passe sus les pattes...

Au final c'est un livre assez mélancolique, et qui sent beaucoup le vécu, l'auteur se servant très certainement d' épisodes de sa vie dans l'histoire. C'est une ode à la liberté perdue, voire un avertissement adressé aux personnes s'enfermant dans leur vie de famille.
Très facile à lire et pas bien épais, avec une touche de cynisme, il passe sans soucis et s'avère être une lecture agréable.


Couverture :


Publié dans Littérature Classique

Commenter cet article

deparlà 16/09/2010 13:15


j'ai dû avoir affaire au même type bourré (pourtant avec moi il avait plutôt l'air sobre) et j'ai trouvé ce bouquin bien déprimant, pas rigolo, ne manquant pas d'absurde mais de joie de vivre. Peut
être faut-il le lire avec une bouteille?