The Goon

Publié le par Guillaume

Présentation de l'oeuvre :

Pour ce coup de coeur nocturne, on va encore parler de comic, et d'un comic qui fait rire en plus (houuuu).
The Goon est une série parue en 6 volumes (pour le moment) chez Delcourt, et c'est Eric Powell qui s'y colle.
Dans une ville rappelant fortement le New York des années 30-40 alors que la guerre des gangs bat son plein, saupoudré de fantastique et d'horreur puisqu'on peut y croiser des hommes poissons, des fantomes, des vampires, le Goon est très craint et
respecté. Il est le gorille du plus grand malfrât de la région, Labrazio. Personne n'a vu ce dernier depuis des années, mais le Goon veille à ses affaires pour lui, accompagné de son pote Franky.
Mais bien sûr tout n'est pas rose pour le Goon, car en plus d'avoir une tronche pas possible et cousue de cicatrices, le Prêtre Zombie, qui contrôle le quartier de Lonely Street, cherche par tous les moyens à évincer le gros bras afin de prendre le contrôle total de la ville à l'aide de ses hommes de main morts-vivants.
A noter que je n'ai lu que 3 tomes à ce jour.


Mon avis :

Très sincèrement, j'aime beaucoup cette série. J'en avais pas mal entendu parler et je ne regrette pas d'avoir franchi le pas, car c'est tout bonnement excellent.
C'est bien simple, je suis tombé sous le charme après avoir lu seulement quelques pages du premier tome. Des histoires débiles, un héros rappelant de loin HellBoy, un humour décalé omniprésent et un graphisme sympa, voilà un cocktail des plus agréables. Ca reste de l'humour noir dans l'ensemble, mais moi qui suis fan, je ne vais pas m'en plaindre !
Ce n'est bien sûr pas destiné aux enfants, car même si ils n'ont rien de réellement effrayants, ça parle quand même vachement de zombies.
La série évolue au fur et à mesure des tomes, par exemple le tome 1 est une suite de petites histoires qui se suivent, mais plus axées sur le grand n'importe quoi et sur les situations hilarantes (comme un zombie qui se cloue une peau d'humain vivant sur le visage afin de sonner à la porte du Goon déguisé en livreur de pizza), tandis que le tome 2 pose plus le décors autour du Goon, surtout au niveau de son enfance et du "pourquoi du comment". Le tome 6 (oui jai lu 1, 2 et 6 ...) quant à lui, intitulé Chinatown, est bien plus psychologique et torturé que les autres tomes, tant au niveau du scénario que du dessin, tout en gardant une dose d'humour "à la Goon".
Le Goon va donc au fil des pages, casser du zombie, chercher des trésors perdus, défendre son territoire, sauver des petites vieilles, se battre contre des chimpanzés de 4 mètres ou encore se faire draguer par des nanas improbables, le tout entre deux beuveries au bar du coin, Chez Norton, accompagné de son fidèle acolyte Franky. Ben oui, les vrais héros, ils sont en duo.
Si vous aimez les BD à l'humour idiot, décalé, et avec des zombies, je crois qu'il ne faut pas hésiter et vous ruer en magasin.


Couverture (tome 1):

Publié dans Coups de coeur !

Commenter cet article

Guillaume 31/07/2009 19:14

Merci vieux :emo:

Saosul 30/07/2009 19:00

Pour une fois que je lâche un com', c'est juste pour dire que c'est bien écrit.